APPRENDRE LE PING-PONG

 

xx.jpg

 

TOP SPIN COUP DROIT


Les jambes sont légèrement fléchies en avant, écartées de plus de la largeur des épaules, pied gauche en avant, pied droit parallèle à la ligne du fond, légèrement en arrière. Le dos est droit, légèrement penché en avant. Le corps fait un angle d'environ 90° par rapport à la ligne du fond. Le poids du corps est également réparti sur les deux jambes. Le bras de frappe est légèrement fléchi vers le bas et un peu en arrière. La position de la palette reste la même pendant toute l'exécution du coup. Le corps effectue une rotation sur la droite, l'épaule du bras de frappe s'abaisse ( ligne des épaules parallèle à la trajectoire de la balle ). Le dos reste droit. Les jambes sont encore fléchies, le poids du corps se déplace sur la jambe arrière. Le bras de frappe est légèrement tendu vers le bas et vers l'arrière ( en arrière et au-dessous du genou droit ). La balle est frappée sur le côté du corps ( à peu près à hauteur de la table ) dans la phase descendante de sa trajectoire.


SMASH


Smash: Coup d'attaque puissant et à plat. En résumé c'est un coup droit accéléré
 

 

REVERS SIMPLE


L'attaque du revers est un coup offensif qui permet d'imprimer une grande vitesse de translation à la balle grâce à un mouvement exécuté devant le corps et qui obéit aux mêmes principes que l'attaque du coup droit. La balle est touchée devant le corps grâce à un mouvement de l'avant-bras d'arrière en avant et de gauche à droite. La raquette est progressivement refermée en utilisant le bras à la minière d'une barre de torsion; l'avant-bras pivote autour d'un axe qui passe par le coude. L'accélération du poignet joue un rôle essentiel au moment de l'impact avec la balle; il se plie d'abord en arrière puis se projette en avant avec la vitesse d'un coup de fouet.
 

 

TOP SPIN REVERS


Le top spin revers s'effectue avec un mouvement violent de l'avant-bras et du poignet. Les joueurs droitiers placent l'épaule droite en avant en même temps qu'ils abaissent le bras. L'avant-bras et le bras forment un angle de 120° environ. La raquette est fermée, sa pointe est dirigée vers le bas, les jambes sont fléchies. Au cours du mouvement la raquette s'élève vers l'avant par une montée du bras qui place le coude en avant de la raquette. Puis intervient le poignet qui se détend comme un lance-pierres entraîné par l'avant-bras. La raquette frappe la balle tangentiellement sur sa partie supérieure. Le mouvement est exécuté principalement en ligne droite (vu de coté) et non en arc de cercle. En principe la balle est frappée au sommet de son rebond mais comme pour le top-spin du coup droit, la balle peut être touchée plus ou moins tôt sur sa trajectoire selon la situation de jeu. A la fin du geste, le bras est pratiquement tendu, la raquette finit sa course devant à la hauteur de la tête. Il faut veiller à ce qu'au départ du mouvement la raquette soit bien située en arrière du coude, afin qu'au moment de l'impact avec la balle (à la hauteur du coude, de 20 à 40 cm du corps) la raquette atteint sa vitesse maximale
 

 

COUP DROIT


Une ouverture du poignet dans l'exécution d'un coup droit d'attaque et une rotation du tronc allongent la prise d'élan vers l'arrière. Le pied droit est en arrière, le poids du corps est principalement sur la jambe arrière; les jambes sont semi-fléchies. Le tronc est sensiblement parallèle à la trajectoire de la balle, souvent plus de profil que la ligne des pieds et du bassin. Le tronc est légèrement penché en avant. Le coude est décollé du corps; dans la phase d'élan l'angle du bras et de l'avant bras est d'environ 150°. La raquette est légèrement fermée, à hauteur de la hanche. Grâce à l'élan arrière et à la frappe de la balle à la verticale du sommet d'un triangle imaginaire formé par les avant-bras, coudes à peu près au corps, la raquette parcourt une distance optimale. Elle décrit un arc de cercle en avant et vers le haut, l'avant-bras fléchissant sur le bras en utilisant principalement l'articulation du coude.

Date de dernière mise à jour : 2012-02-24