RANDONNEE PEDESTRE A IGHIL-OUIS

 

Randonnée pédestre à Ighil-Ouis,

hauteurs d’Aokas

 

 Randonnee ighil ouis

 

Poursuivant son programme annuel d’activités, l’association « Aokas Sports & Loisirs » a mis sur pied une randonnée pédestre qui a rallié un grand nombre de participants des deux sexes, de tous âges. Autrement dit, de 7 à 77 ans selon l’expression consacrée.

Très tôt le matin, dans une ambiance festive, les visages fouettés par une bise glaciale, les marcheurs prennent d’assaut les hauteurs d’Aokas en passant par monts et par vaux, en grimpant inlassablement les côtes escarpées et en descendant les pentes abruptes.

Tout au long du parcours, les randonneurs découvrent avec un ravissement non dissimulé les merveilles de la nature : ici, une cascade d’eau qui jaillit des entrailles de la montagne ; là des stalactites en plein air qui se trouvent perdues parmi des roches d’un autre aspect ; là-haut, tout là-haut, à même le flanc d’une paroi rocheuse inaccessible, à moins d’entreprendre une escalade périlleuse, on devine l’entrée sombre d’une grotte ; un peu plus loin, en levant le regard, on aperçoit des vallons encaissés couverts des récentes neiges qui n’ont pas fondu conférant ainsi au paysage alentour une beauté pittoresque ; là encore, un brouillard enveloppant doucement le faîte d’une crête laisse virtuellement penser à une femme voilée…

 

Sam 1542

 

Chaque kilomètre parcouru apporte aux visiteurs son lot d’émerveillement proche de la jubilation. « Quelle est belle notre région ! » s’exclame hadj Zizi Zoubir - un habitué des randonnées en montagne - devant ce paysage naturel qu’il connait pourtant assez bien, mais dont il a le sentiment agréable de découvrir pour la première fois.

La montagne de cette contrée appelée Ighil-Ouis s’élève à plus de 1000 mètres. C’était en 1928, pour son usage personnel, qu’un riche colon a décidé de construire une route dans cette altitude pour accéder à ses vergers et autres jardins potagers.

Tout au long de la marche, Mahouast Mohand, président d’une association de parents d’élèves, natif de la contrée, raconte des événements historiques ou contemporains, tragiques ou fortuits,  qui se sont produits dans cette zone. Les jeunes intéressés par ces faits d’armes et de hasard n’en finissent pas de poser des questions au narrateur qui semble se complaire dans son rôle de chroniqueur. Il nous apprend également que les potières du bled viennent régulièrement jusqu’ici extraire de l’argile molle.

 

Sam 1555

Vers 11 heures, c’est la pause déjeuner. Le groupe se réunit sur un promontoire à la vue imprenable d’où l’on voit, comme à portée de main, la ville de Béjaia qui s’étend au bord de l’immensité bleue où pas moins d’une vingtaine de bateaux au mouillage attendent leur tour pour débarquer leurs cargaisons.

Au retour, Hassani Hamid, président de l’association « Aokas Sports & Loisirs », pense déjà à l’organisation de la prochaine promenade de santé. Et comme mus par un pouvoir de télépathie, les randonneurs joyeux entonnent à tue-tête la devise de l’association :

« Le sport est un vaccin universel contre toutes les maladies ! »

Lem

 Sam 1547

 

Sam 1554

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 2015-03-08