MELBOU REND HOMMAGE AUX DISPARUS D’EL MAÂDEN

 

MELBOU REND HOMMAGE

AUX DISPARUS D’EL MAÂDEN

 

 

Melbou, 23 février 1998. Lieudit El Maâden. Mauvais temps. Un car vétuste transportant une quarantaine de voyageurs dont des stagiaires du CFPA de Ziama-Mansouria. Une embardée vers l’avant, et le bus plonge dans le vide. Il va horriblement s’écraser dans le chaos de rochers énormes. Les corps éjectés du véhicule sont noyés dans les flots agités.

 

Dans la tempête qui fait rage,  la protection civile arrivée rapidement sur les lieux,  peine à organiser les secours. Quelques rescapés sont cependant ramenés sur le sol ferme. Plusieurs morts, des disparus, des blessés. La tragédie est dramatique. Le drame est tragique. L’affliction est innommable. Toute la population de Melbou est en émoi. Ce malheur a même bouleversé toute la région.

Dix-huit ans après, Melbou n’a pas oublié ses chers disparus. Comme chaque année à cette date, la commémoration de ce funeste accident est organisée par toute la population de Melbou. Ce mardi, une marche, un cross et une rencontre de football sont mis sur pied pour ressusciter dans les cœurs et les souvenirs le nom et les visages des victimes emportés par le destin.

Parmi les coureurs un septuagénaire a voulu prendre part à l’hommage par sa participation en soulignant que l’oubli est le pire ennemi d’une population. Un peuple sans mémoire est voué à la décrépitude.

Les visiteurs étrangers à la commune sont agréablement surpris par l’accueil qui leur est réservé par les autorités, à leur tête le président d’APC M. Madjid Guendoul,  et les organisateurs, mais surtout par la propreté de la sympathique ville de Melbou.

Issue du découpage administratif de 1985, Melbou est une commune de la daïra de Souk El Ténine, dans la wilaya de Béjaia. Elle est distante de 40 km du chef-lieu de wilaya. Elle est limitée au Nord par la Mer Méditerranée, à l’Ouest par la commune de Souk El Ténine, à l’Est par la commune de Ziama Mansouria (wilaya de Jijel), et au Sud par la commune de Tamridjt. La commune de Melbou compte une population de 12000 âmes pour une superficie de 47.47 km2, soit une densité de 240 habitants/km2.

L’histoire locale raconte que « Melbou » était le nom d’une Sainte. Depuis les temps reculés, les vieilles de cette contrée invoquaient souvent cette Élue en l’appelant « Imma MSELBOU » que l’usage déformera légèrement en « MELBOU ».

La population désignera également cette localité par les termes « Garages » ou « Garages des Anglais » rappelant ainsi qu’à l’époque coloniale une société britannique, exploitant les mines de fer de Béni-Felkaï, avait installé sa base de vie au centre actuel de Melbou en y construisant des dépôts, appelés donc garages.

Pour en revenir à la commémoration, M. le maire a informé la population de Melbou qu’une promesse lui a été donnée par la tutelle pour ériger incessamment une grande stèle en remplacement de celle qui existe déjà sur le lieu de l’accident de triste mémoire.

 

Lem