DJOUDER Mokhtar : Quand sport rime avec éducation

 

DJOUDER Mokhtar

 

Quand sport rime avec éducation

 

575472 10200346352280491 1885833891 n

 

Djouder Mokhtar, cadre à la DJS de Béjaia, a le football chevillé au corps. Il ne jure que par le foot et le beau spectacle chargé d’émotion généré par ce sport-roi. A la tête de l’école de football d’Aokas depuis 1991, premier organisme dans la wilaya de Béjaia, le « Cheikh » comme l’appellent respectueusement ses 207 protégés - des benjamins de 5 à 13 ans - a réalisé des succès successifs à la dimension des efforts déployés et des sacrifices consentis.

 

Ses maîtres-mots sont éducation, discipline et fair-play. Et ces trois commandements sont manifestement observables dans l’attitude de chaque footballeur en herbe. A ce titre, les poulains de Djouder ont déjà remporté trois fois la coupe « fair-play ». A noter également que les relations entre l’éducateur-entraîneur avec ses élèves sont ceux de l’ainé envers sa fratrie.

Djouder Mokhtar tient cependant à souligner que les bons résultats obtenus dans son école sont en grande partie dus à l’apport précieux de onze éducateurs qui le secondent efficacement dans l’accomplissement de sa tâche.

Chaque année, au mois de mars, l’école de Djouder Mokhtar organise la « Journée Du Football Du Sahel » regroupant dans un tournoi unique les meilleures sélections de la wilaya de Béjaia. Cette manifestation sportive très prisée par les petits espoirs de la balle ronde suscite un enthousiasme débordant.

Petit anecdote : dans l’effectif de l’école de football d’Aokas figure un petit prodige de 8 ans dont le nom patronymique est, on vous le donne en mille,… Zinedine Zidane ! Même Guy Roux, le fameux entraîneur de l’AJ Auxerre (France) est au courant de ce fait et l’a rapporté plaisamment dans un média.

Cela dit, laissons maintenant la parole au coach de la Jeunesse Sportive de Cap-Aokas : JSCA (dans la localité, on se plaît à prononcer ce sigle avec la sonorité « JSK », un clin d’œil au prestigieux club de Kabylie).

 

10149482 10202289988270176 323448403 n

 

La Cité : On croit savoir que les parents sont satisfaits par la prise en charge de leurs enfants par l’école que vous dirigez.

Djouder : Cela fait plaisir à entendre, mais il faut ajouter que si l’école fonctionne bien, c’est aussi grâce au soutien de ces mêmes parents que nous remercions ici.

La Cité : Quelle est votre méthode de travail ?

Djouder : Notre action privilégie l’éducation avant le physique et la technique. Car, développer d’abord les facultés intellectuelles et morales d’un enfant, c’est rendre plus aisée la formation footballistique. Par exemple, on sait qu’à l’âge de nos élèves le « Moi » domine et l’individualisme est de mise. Le collectif, connaît pas ! Or, l’éducation bien enseignée supplée à cet inconvénient psychologique. Cela demande du temps et de la patience, mais au bout les résultats sont spectaculaires. D’autre part, les recyclages réguliers effectués par mes adjoints-éducateurs apportent sans cesse des plus-values à notre travail.

La Cité : L’école est-elle dotée de tous les moyens nécessaires à son essor ?

Djouder : De ce côté, on n’est pas à plaindre. Bien au contraire ! Chaque élève dispose d’un ballon et de tout le matériel requis. Notre problème à l’heure actuel est d’ordre administratif. Nous disposons d’un bureau entièrement équipé mais sans secrétaire. La gestion de la paperasserie me prend un temps précieux. Je lance ici un appel aux autorités locales pour pallier cet inconvénient. L’autre souhait est d’obtenir la création d’un poste de responsable de stade qui prendra en charge l’entretien de la structure où s’exercent quotidiennement plusieurs disciplines : foot, athlétisme, sports scolaires… A ce sujet, j’exhorte les usagers du stade à observer plus de civisme pour préserver la pelouse et le terrain de toute dégradation prématurée.

La Cité : Que deviennent vos élèves après leur formation ?

Djouder : Nous recevons d’ordinaire des demandes de recrutement des différentes associations sportives de la wilaya de Béjaia et parfois d’autres régions. Cependant, c’est généralement le club de football local, le CRB Aokas, qui prend le relais en incorporant nos petits dans son giron.

La cité : Ce club dispose donc, à moindre frais, d’un réservoir de jeunes talents éduqués et bien formés prêts à écumer les stades ?

 Djouder : En effet. Mais quand le club d’accueil, faute de moyens et de soutiens, n’arrive pas à se hisser à la hauteur des ambitions légitimes, nos élèves s’en trouvent alors lésés et découragés. Une bonne formation s’appuie essentiellement sur la garantie d’une continuité sans faille. Sinon… Le choix du club recruteur est donc primordial pour l’avenir sportif du joueur.

La cité : Parlez-nous du 28ème Mondial des Pupilles de France auquel notre pays a participé sous l’égide de l’Académie des Sports de Béjaia et dont vous étiez le représentant algérien ?

 Djouder : Belle aventure et belle prestation de nos joueurs ! Ce mondial s’est déroulé en mai 2013 à Plomelin, charmante commune du département du Finistère dans la région Bretagne. En plus de notre équipe et des cinq clubs français, il y avait les formations russe et brésilienne au nombre de trois. Pour la petite histoire, il faut savoir que les cinq meilleurs joueurs de L’Olympic Lyonnais (OL) sont tous… Algériens (deux Sétifiens et trois Béjaouis).  Comme quoi, les pieds algériens s’exportent bien…

La cité : Un dernier mot ?

Djouder : Rien ne s’acquiert sans sacrifice et sans savoir-faire. Au bout de l’effort on trouve toujours une satisfaction morale et physique intense. De plus, en marge de la joie que procure le sport, il faut savoir que cette activité est un vaccin universel contre toutes les maladies. Surtout contre l’oisiveté. A bon entendeur... c’est lu.

Lem

 

 

Parcours

 

- Conseiller en sport (football)

- Stages de préparateur physique

- Titulaire de la licence « A » de la CAF

- Entraîneur attitré des ligues 1 et 2

- Encadreur des jeunes footballeurs depuis 1991

 

Clubs entraînés :

. JSM Béjaia (jeunes),

. MO Béjaia (Séniors) entraîneur-adjoint,

. JS Akbou,

. CRB Aokas,

. US Béjaia

. Encadrement du 28° Mondial des pupilles en France

 

Trophées :

. Coupe d’Algérie juniors

. Plusieurs accessions

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×