Aokas : Quand le sport rassemble et festoie

 

 

Aokas

 

Quand le sport rassemble et festoie

 

 

 Sam 1620

 Devise de l'association Aokas Sports & Loisirs

 

« L'éducation est une arme puissante pour faire évoluer les mentalités et transcender les différences, et le sport est une source d'inspiration, de dépassement, de tolérance et d'apprentissage du respect de la jeunesse. Ces deux éléments participent à créer une société plus juste et fraternelle ».

(Nelson Mandela)

 

Le mini-marathon organisé le samedi dernier par l’association « Aokas Sports & Loisirs » et l’APC d’Aokas, à l’occasion de la commémoration de la date historique  tristement célèbre du 8 Mai 1945, a tenu toutes ses promesses malgré quelques insuffisances toutefois noyées dans les nombreux points positifs.

La centaine de coureurs de tous âges et des deux sexes a parcouru la distance de 14 kilomètres sous un soleil radieux au milieu d’une population aokassienne enthousiaste qui n’a pas tari d’éloges et d’applaudissements pour encourager les compétiteurs. Ce jour-là, Aokas était en fête !

Cette manifestation sportive a été rehaussée par la présence de plusieurs athlètes de haut niveau venus de tous les coins de la wilaya de Béjaia, mais aussi de Chlef, Tizi-Ouzou, Bouira, Sétif… Parmi eux, M. Amara Ikhlef de Béjaia, habitué des maxi-marathons. Dernièrement, il a parcouru, tenez-vous bien, 100 kilomètres en un peu plus de 11 heures. Cette belle performance donne une sensation de vertige aux Algériens adeptes des « sans » kilomètres…

Le clou de la course est l’arrivée d’un sexagénaire de 69 ans qui aime répéter à qui veut l’entendre qu’il n’a que « cinquante dix-neuf » ans, et qu’il a fêté son  50ème anniversaire il y a à peine… 39 ans.

Sam 1639

 

Public applaudissant un lauréat

Au début de la cérémonie de remise des récompenses, le spirituel et remarquable animateur, Laïd Hassani, a donné la parole aux anciens et aux jeunes athlètes toutes disciplines confondues. Cela a permis à l’assistance de découvrir des championnes et des champions natifs d’Aokas qui font les beaux jours des clubs sportifs de l’extérieur. Quelques-uns de ces athlètes, filles et garçons, n’ont pas hésité  à dénoncer leur marginalisation dans leur commune natale, ce qui les a poussés à quitter Aokas pour aller sous d’autres cieux plus bienveillants réaliser leurs objectifs de performance.

Le problème de la répartition inégale de l’allocation budgétaire entre les différents clubs est évoqué en soulignant que l’ogre football engloutit la plus grande partie financière sans donner proportionnellement des résultats à l’instar de l’athlétisme et autres arts martiaux. Les responsables locaux à tous les niveaux sont ainsi interpellés pour faire les efforts nécessaires en vue d’inciter les jeunes athlètes à défendre les couleurs locales en mettant à leur disposition les moyens matériels et financiers adéquats.

Tout en tenant à remercier les nombreux bénévoles et sponsors qui sont derrière la réussite de ce grand rassemblement sportif, le président de l’association « Aokas Sports & Loisirs », Hassani Hamid, donne rendez-vous à la population d’Aokas le samedi 30 mai 2015 à l’occasion de la célébration (en avance) du 1er juin, journée internationale de l’enfance. Il souhaite ajouter cette citation de Roth : « En sport tout demande de la détermination. Les trois D. Détermination, disponibilité, discipline, et la réussite est à portée de main ».

Lem

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×